Quand on fait une taille XXXL et un 115F de taille de soutien gorge, pas facile de trouver des dessous glamour ! Tant qu’au côté sexy, on en parle même pas !

Pendant mes promenades sur la toile, j’ai découvert les blogs de consœurs de galère qui avaient osé se lancer dans la confection de leurs soutiens gorges et autres culottes. Et cela à fait tilt dans ma petite tête : pourquoi ne pas essayer ?

1er étape : trouver le patron !

Pour le soutien gorge, impossible de trouver un patron en grande taille en France (depuis j’ai trouvé un modèle, mais je ne l’ai pas encore essayé) et encore moins gratuit. Un petit tour sur Etsy m’a permis de trouver plusieurs patrons différents. J’ai finalement opté pour l’achat de deux d’entre eux :

Patron Kwik Sew 2374

chez MBCHILLS Sewing Pattern, le modèle «  Kwik Sew 2374 » (épuisé) 
– chez
BodilsWear, le modèle « The  Classic » de la marque PinUp Girls 

Pour les culottes, j’utilise un des patrons « Mes petites culottes » de chez Étoffe malicieuse (http://www.etoffe-malicieuse.fr ) que j’ai légèrement modifié.

2éme étape : acheter les fournitures !

Là aussi merci à mes consœurs blogueuses et notamment à Marie Poisson dont les articles m’ont beaucoup aidée. Finalement après d’intenses recherches et quelques essais je commande essentiellement mes tissus et fournitures chez :

– English Couture Company : http://englishcouture.co.uk/product-category/lingerie-making/lingerieelastic/

– B Wear (site suédois)  : http://www.bwear.se/en/strap-elastic-for-bra/

Par contre, un impératif : maîtriser un peu l’anglais ! Car il est quasiment impossible de trouver tout ce dont on a besoin sur les sites de mercerie en ligne en France. Dommage !

Les fermetures, comme elles doivent avoir au moins 3 rangs de crochets, je les trouve sur Etsy ou sur Amazon.

Et en route pour l’aventure ! 

Pour mon 1er essai, pour plus de facilité, j’ai décidé d’utiliser du coton pour les bonnets. J’avais en stock un coupon de vichy rose très sixties acheté à la Mercerie Mélin (50 Régneville s/Mer). Cela tombait bien puisque le patron que j’avais décidé d’utiliser, était le patron « Kwik Sew » un patron des années 70. J’ai simplement modifié les bretelles pour plus de confort en remplaçant la partie avant par une bretelle en tissu doublée en mousse (achetée chez Alysse : http://alysse-creations.info/corseterie.html?cat=15) . Quand on a une forte poitrine, cela permet d’alléger un peu la pression sur les épaules. A part un petit problème au niveau de la fermeture montée à l’envers (du coup, j’ai un soutien gorge

spéciale gauchère ! ), il est super confortable.

Pour la culotte, j’ai utilisé le coton vichy pour le plastron (cela permet de soutenir un peu le ventre) et un satin stretch (toujours de chez Mercerie Mélin) pour les côtés et le dos taillés en un seul morceau pour supprimer les coutures côtés.

Satisfaite de mon travail, j’ai renouvelé l’expérience il y a quelques semaines.

Cette fois-ci,  j’ai utilisé du satin blanc (de chez Mercerie Mélin) comme tissu pour les bonnets. Comme le Père Noël m’a apporté une brodeuse (la M280D de Brother – que j’ai revendue depuis pour acheter une MC500E de Janome) ), j’ai décidé de l’utiliser pour broder les bonnets avec un modèle gratuit de chez Oklahoma Embroidery Design /www.embdesignstudio.com/products/designs/free-embroidery-designs/ ) adapté au petit cadre 10*10.

J’ai gardé le même patron pour le soutien gorge, mais le rendu avec le satin n’est pas tout à fait le même : je trouve les bonnets trop « pointus », la prochaine fois, je prendrai le modèle Pin Up Girls.

 

Pour plus de confort j’ai doublé les bonnets avec de la marquisette.

Pour la culotte, je n’ai rien changé par rapport à mon 1er essai.

 

 

Seule innovation : la couture des élastiques des cuisses à la surjeteuse. 

Beaucoup plus facile !

Et puis,  j’ai ajouté une 3ème pièce à l’ensemble : un serre-taille ! Le serre-taille, beaucoup plus haut que le porte-jarretelle, permet de « contenir » un peu le ventre et affine la taille. Là, pas de patron ! Création maison à partir d’un patron de jupe droite ! La galère ça était la fermeture à l’arrière : j’ai mis plus de 2 heures à coudre tous les crochet !

Et voilà !

En fait ce n’est pas si difficile : il suffit de se lancer. Et après il n’y a plus de limites à ce que l’on peut faire.

J’ai déjà le 3ème ensemble dans la tête. Le tissu et la dentelle m’attendent sur l’étagère. Il n’y a plus qu’à 

A bientôt !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s